« NON » à un pylône de 22 m, antenne relais Orange sur la parcelle 150

Dans le cadre de la pérennisation de son réseau de téléphonie mobile, Orange envisage la construction d’un relais téléphonique sur la parcelle 150 (correspondant au 7 Chemin du cimetière au Parc). Ce projet consiste en la construction d’un pylône de 22 mètres et pose de 6 antennes sur celui-ci.
Bien qu’Orange nous explique que de nombreuses réclamations sur le problème de réception du réseau soient enregistrées par les Cheptainvillois, les élus sont opposés à cette installation sur un site que nous jugeons remarquable, qui mêle chemins, champs et bois, dans la continuité écologique « trame verte » inscrite au SDRIF de 2013 et un « cône de vue exceptionnel » indiqué sur notre PADD. Ce relais est trop proche des habitations, des écoles, de la Ferme pédagogique « La Doudou »… Il ne s’intègre d’aucune manière dans le paysage, ce serait une vraie « pollution visuelle ».

A l’heure où nous parlons nature, environnement, biodiversité, écologie, comment un tel projet peut-être proposé et justifié ? Une seule réponse d’Orange : « intérêt public », nous disons : « intérêt commercial ».

Ce projet a été réalisé sans concertation avec la commune. C’est nous qui avons provoqué une réunion à la suite du dépôt de « déclaration préalable » par Orange. Les élus ne sont pas contre le progrès et les attentes des administrés mais nous entendons préserver notre qualité de vie.

Le conseil municipal a émis un avis défavorable à la déclaration préalable déposée par Orange.
Le but de la Mairie est de positionner le pylône à un autre endroit, plus éloigné des écoles et des habitations et moins visible dans le paysage champs/forets.
Dans la réglementation, ce type de pylône devrait être à plus de 200m de toute école. Pylône qui accueillera aussi de la G5.
L’emplacement est clairement défini car la propriétaire, A. Nowakowski (La ferme La doudou), a déjà signé le contrat avec Orange…

Simulation de ce pylône de 22 m

Discussions sur Facebook