“Du sillon au goudron et vice versa”

Praline Gay-Para questionne la relation entre l’urbain et le rural « le rural dans l’urbain et vice versa » à travers les mythologies des habitants : la manière dont ils nomment leur rural et leur urbain, réel ou imaginaire, vécu ou rêvé.

La méthode : collecter des paroles, rencontrer des habitants et les écouter raconter le regard singulier qu’ils posent sur le territoire qu’ils habitent.

sans-titrePraline Gay-Para, conteuse de la compagnie mène jusqu’au printemps 2014 un collectage de paroles auprès de tous ceux qui acceptent de confier leurs histoires. Elle est ainsi venue à la rencontre des habitants de Cheptainville à 3 reprises et propose une première restitution de ces témoignages, accompagnés de montages musicaux réalisés par Catherine Pougeol, électroacousticienne, le dimanche 21 septembre à 15H dans la cour de la ferme de Mme Hentgen, 68, rue des Francs-Bourgeois. Entrée libre.
Rendez-vous à la médiathèque en cas de pluie.